Gabon- Football: un report révélateur des maux au sein de la fédération gabonaise

L’élection du président de la Fédération gabonaise de Football, prévue intialement samedi, a été reportée au 21 avril. Un épisode supplémentaire, qui ternit un peu plus l’image du football dans ce pays.

Depuis des années, le football gabonais . Le championnat local, qui ne passionne pas les foules, est miné par les affaires de salaires versés avec des retards conséquents aux joueurs, lesquels réclament plus de droits. Sur  la scène continentale, les clubs ne font pas vraiment d’étincelles. Et les résultats de la sélection nationale ne viennent pas vraiment relever le niveau.

Les Panthères, au sein de laquelle le climat n’est pas toujours très serein, ont été éliminées de la CAN au premier tour en 2017, puis n’ont pas réussi à se qualifier pour la Coupe du monde. Ce qui n’a pas ébranlé l’Espagnol José Antonio Camacho, le sélectionneur mis en place par Déco, l’ancien international portugais très influent dans les affaires du football gabonais.

Andoume : « Mounguengui s’est fourvoyé »

À la lecture de ce sombre tableau, il ne faut guère s’étonner du report de l’élection du 31 mars. Blanchard Paterne Andoume, l’un des cinq candidats à la présidence de la FEGAFOOT, avait mis en évidence le non-respect des textes et appelé à l’annulation de l’élection.

Jeuneafrique

leave a reply

Factuelles

Must see news